Volvo Penta présente le concept IMO Tier III

Le nouveau concept IMO Tier III est dévoilé dans le milieu nautique à l'occasion des conférences et de l'exposition internationale Nor-Shipping organisées en Norvège, anticipant les prochaines réglementations à entrer en vigueur en Europe.

Volvo Penta commercialise un nouveau moteur et un concept de post-traitement pour se conformer à l'entrée en vigueur à venir des normes IMO Tier III, offrant ainsi une solution globale aux acteurs de la marine commerciale. La solution s'appuie sur l'expérience de l'entreprise et sur le savoir-faire du groupe Volvo en matière de technologie de réduction catalytique sélective (SCR, Selective Catalytic Reduction) pour former un système dédié aux applications marines lourdes. De nouvelles restrictions sur les émissions entreront en vigueur en 2021 pour les navires évoluant en mer Baltique et en mer du Nord. La réglementation IMO Tier III imposera une réduction des émissions d'oxydes d'azote (NOx) d'environ 70 % (selon la puissance du moteur) par rapport aux niveaux IMO Tier II actuels.

« Notre nouveau concept intègre des composants et des fonctionnalités conçus pour résister aux milieux marins les plus hostiles », déclare Johan Carlsson, directeur de la technologie chez Volvo Penta. « En se conformant aux exigences de la norme IMO Tier III, Volvo Penta satisfait aux normes internationales sur les émissions et propose ainsi une solution réellement globale. »

La solution IMO Tier III de Volvo Penta est optimisée pour les applications marines et recourt à la technologie SCR pour le post-traitement des gaz d'échappement.

« Nous avons choisi la technologie SCR, car elle optimise la consommation de carburant pour un fonctionnement efficace du moteur tout en conservant le niveau de puissance approprié », indique Thomas Lantz, responsable de la planification des produits pour la marine commerciale chez Volvo Penta. « La technologie SCR est la solution idéale pour les clients du secteur marin. »

Contrôle des émissions
La zone de contrôle des émissions d'oxydes d'azote (NECA, NOx Emission Control Area) pour la mer Baltique et la mer du Nord suit la désignation prise en la matière par l'IMO dans les zones Amérique du Nord et Caraïbes, et s'applique à la plupart des moteurs développant une puissance supérieure à 130 kW. Toutes ces zones sont qualifiées de zones de contrôle des émissions de soufre (SECA, Sulfur Emission Control Areas) qui plafonnent la teneur en soufre dans le carburant à 1 000 ppm.

La solution IMO Tier III de Volvo Penta équipera d'abord les modèles 13 litres de la marque, car cette catégorie est utilisée dans un large éventail d'applications marines. Elle sera disponible pour les moteurs inboard et le système IPS (Inboard Performance System) de Volvo Penta (dans une plage de puissance comprise entre 294-588 kW), les moteurs auxiliaires (développant entre 294 et 441 kW) et les groupes électrogènes (développant entre 300 et 400 kW). La réduction des oxydes d'azote (NOx) passera du niveau actuellement autorisé de 7,7 g/kWh à seulement 2 g/kWh.

Optimisée pour les applications marines
La solution IMO Tier III de Volvo Penta va au-delà des limites stipulées en réduisant les émissions de NOx jusqu'à 75 %. Elle présente une conception simple et robuste, avec une technologie SCR adaptée et optimisée pour les clients du secteur marin. Les gaz d'échappement sont mélangés à de l'urée ou à un liquide d'échappement diesel (DEF, Diesel Exhaust Fluid) dans l'unité SCR. Il existe un tuyau distinct pour injecter l'urée. Les deux sorties d'échappement sont conçues selon les normes marines et offrent aux clients différentes configurations SCR possibles, ce qui facilite l'installation. Le réservoir DEF est conçu pour contenir suffisamment d'urée pour 3 200 litres de carburant, et des capteurs sont présents pour contrôler la qualité et le niveau d'urée ; il inclut également une pompe de dosage et une unité de commande. Le système IPS de Volvo Penta intègre des fonctionnalités spécifiques, à l'image de l'échappement coudé, pour faciliter l'installation et l'exploitation.

Autres avantages de la solution IMO Tier III de Volvo Penta :

  • Optimisée pour une teneur en soufre dans le carburant jusqu'à 1 000 ppm
  • Possibilité d'utiliser 32 % ou 40 % d'urée.
  • Le système SCR agit comme un silencieux pour réduire le niveau de bruit à hauteur de 35 dBA.
  • Brides de boulon robustes de 6 pouces.
  • Double sortie de 6 pouces.

La solution IMO Tier III est un concept éprouvé pour des conditions marines difficiles et aura subi 20 000 heures de tests en conditions réelles à son lancement en 2018. Le moteur a été conçu pour résister à une contre-pression élevée sans compromettre l'efficacité ni la motricité. Sa double sortie de 6 pouces permet une installation souple et facile, et les tuyaux ont également été recalibrés sur 6 pouces. Le moteur aura la même empreinte que les modèles actuels et le système de post-traitement des gaz d'échappement est compatible avec les systèmes EVC (Electronic Vessel Control) et MCC (Marine Commercial Control) de Volvo Penta.

« Nous avons conçu une solution compacte et que les clients peuvent facilement adapter à leurs propres exigences », ajoute Thomas Lantz. « Nous proposons un interlocuteur unique et aucune certification distincte n'est requise pour les exploitants. Notre solution est facile à installer, facile à utiliser et facile à entretenir. »

Toujours plus loin
Le système IPS de Volvo Penta permet de réduire la consommation de carburant et les émissions de dioxyde de carbone jusqu'à 30 %. Les exploitants bénéficient d'une autonomie de croisière accrue de 40 % et d'une vitesse de pointe supérieure de 20 %. Par ailleurs, la gamme complète de moteurs Volvo Penta est homologuée pour utiliser de l'huile végétale hydrotraitée (HVO, Hydro-treated Vegetable Oil, un biocarburant), ce qui réduit également les émissions de dioxyde de carbone et de matières particulaires jusqu'à 90 % comparé aux carburants fossiles. L'association du système IPS de Volvo Penta conforme à la norme IMO Tier III à de l'huile HVO permet de franchir un nouveau cap en matière de durabilité.